Manger

Alimentation : dissocier pour mieux digérer

Les bases du régime dissocié ont été établies par H. Shelton, hygiéniste nord-américain, qui partait du principe que la maladie et les problèmes de digestions venaient du mélangisme. En effet, le temps, les lieux, le pH et les enzymes de digestion diffèrent selon les aliments.

La solution pour ne pas épuiser le système nerveux entérique et glandulaire est de dissocier… Pour mieux digérer ! 

Que ne doit-on pas mélanger dans le régime Shelton ?

  • Acides et amidons
  • Protéines et amidons
  • Protéines fortes & protéines faibles car leur PH diffère
  • Acides et protéines car les acides n’encouragent pas la sécrétion des sucs gastriques (donc impactent la bonne digestion des protéines)
  • Graisses et protéines
  • L’association sucres et amidons, qui provoque des fermentations
  • Melon et pastèque avec tout autre aliment
  • Le lait avec tout autre aliment

En clair… Shelton recommande uniquement les légumes verts avec tout autre aliment.

La naturopathie s’est largement inspirée de ce régime pour ses bienfaits vis-à-vis d’une multitude de troubles intestinaux en le modifiant quelque peu. Car, au long court, le régime Shelton (très efficace pour perdre du poids) provoque une fonte musculaire difficile à récupérer.

Qu’est-ce qui est nutritionnellement correct en naturopathie ?

  • Dissocier les protéines fortes (viande, poisson, œuf) et les farineux forts (céréales)
  • Dissocier les acides et farineux
  • Associer les protéines faibles (soja, légumineuses, algues) et farineux forts ou les protéines fortes et farineux faibles (pomme de terre, patate douce)
  • Les légumes peuvent être associés avec toutes les catégories d’aliments
  • Le miel, melon et pastèque ne se mélangent avec aucun aliment

Morgane Bardin, Naturopathe chez Qee