Manger

Cet été, adoptez le régime Méditerranéen !

Avez-vous déjà entendu parler du régime Crétois ou Méditerranéen ? Rien à voir ici avec un régime au sens où on a l’habitude de l’entendre (restriction, contrainte, objectif perte de poids…). Découverte.

Réputé pour sa simplicité et sa saveur, mais aussi comme facteur de longévité et de bonne santé, le régime Méditerranéen ou Crétois est extrêmement facile à mettre en place, surtout pendant la période estivale… Et d’autant plus agréable pour les papilles !

Jetons un œil sur ses grands principes :

  • Les Crétois cuisaient et assaisonnaient tout à l’huile d’olive de première pression à froid
  • Ils consommaient des légumes et fruits frais quotidiennement, mais aussi des légumineuses et céréales complètes comme le boulghour, le riz, le manioc, les flocons d’avoine
  • Ils utilisaient largement les aromates à leur alimentation : romarin, sarriette, origan, basilic, sauge, cumin, menthe
  • Ils consommaient du pain complet bourrés de graines et d’épices
  • Les laitages de brebis et de chèvre sous forme de fromages et yaourts fermentés faisaient également partie de l’alimentation
  • Ils faisaient la part belle aux poissons gras, coquillages et viandes maigres, consommaient des viandes rouges une fois par semaine seulement.
  • Ils terminaient leurs repas par des douceurs sucrées à base d’amandes, de noix, noisettes et miel… Et n’oubliaient pas de boire une eau pure et… du vin rouge de temps à autres (parce que oui, les polyphénols qu’il contient sont des antioxydants).

Les intérêts et bénéfices de ce régime sont multiples :

  • Il est très riche en acides gras essentiels : les Oméga 3 contenus dans les poissons gras, les amandes et les noix protègent nos artères et sont anti-cancer !
  • L’apport d’antioxydants des légumes, fruits, ail, oignon, aromates (sous forme de vitamine C, E, B9, Magnésium, bêta-carotène et flavonoïdes) est très important.
  • Les glucides à index glycémiques bas (céréales complètes, légumineuses) permettent de réguler notre taux de sucre dans le sang et nous évite les fringales de sucres à index glycémique élevé.

Alors… On s’y met ?

Par Morgane Bardin, Naturopathe chez Qee