Vivre

Purifier l’air de sa maison avec des plantes !

Difficile de maintenir l’air sain de son intérieur avec la présence de multiples toxines : produits ménagers, pollution extérieure, conduits d’aération, déchets plastiques qui polluent l’air de notre maison. Le constat est crispant : l’air de notre intérieur serait 2 à 100 fois plus pollué que l’air extérieur.

Comment remédier à ce problème qui exige pourtant une solution simple et esthétique ?

Les plantes dépolluantes : nos alliées santé !

Aussi pratique que pour les maux du quotidiens, les plantes ont un rôle souvent négligé dans nos intérieurs. Leur pouvoir dépolluant a été démontré lors d’une recherche menée dans les années 80 par le  professeur Wolverton, chercheur américain travaillant pour la NASA.

En effet, certaines de nos plantes ont le pouvoir de diminuer radicalement les composés volatiles et toxiques présents dans notre air. Elles fonctionneraient comme de véritables stations dépuration: les substances nocives sont ingérées et transformées par la plante, décomposées chimiquement, puis rejetées sous forme de vapeur d’eau et d’oxygène.

Quelles plantes dépolluantes choisir ?

 

Le ficus

Le ficus vous aidera à lutter contre les toxines rejetées par les papiers d’emballage, le papier essuie-tout et les détergents utilisés pour le nettoyage de vos vêtements en pressing (formaldéhyde).

 

 

La plante araignée ou chlorophytum : la championne dépolluante

Elle éradique la plupart des polluants mais marque un point d’honneur sur le monoxyde de carbone (élimination en 24H00) et le formaldéhyde.

Cette plante est l’une des plus efficaces notamment auprès des fumeurs : adieu fumée de tabac ! De plus elle est facile d’entretien, comptez un arrosage par semaine pour cette championne.

 

 

L’azalée, le pathos et le spathiphyllum pour la cuisine

Ces plantes seront actives contre l’ammoniac le formaldéhyde et le benzène, présents dans le liquide vaisselle, les produits dégraissant et la fumée de cigarette.

 

On n’oublie pas le bureau !

Le cactus (cierge du Pérou) détient un fort pouvoir sur les ondes électromagnétiques : on le place alors près des écrans et des smartphones.

Nous n’oublions pas la fougère de Boston qui luttent contre les polluants des imprimantes et photocopieurs .

Mais aussi le bonsaï, citronnier ou l’oranger qui éliminent les ions positifs  des appareils électroniques par la production de ions négatifs.

En plus d’assainir l’air de votre pièce, les plantes dépolluantes aident à réduire les maux de tête de 47 % et les maux de gorge de 37 %. Leurs rôles ne s’arrêtent pas là ! Elles joueraient également sur la concentration et productivité. La présence de plantes dépolluantes aurait un impact sur le stress.

Plus d’excuse pour vous en passer !

À vos pioches, prêt, feu, plantez et respirez !