Se ressourcer

L’argile verte, un incontournable à avoir dans sa trousse à pharmacie !

Quelle que soit sa nature, l’argile renferme de l’alumine et au moins 50% de silice, ce qui lui confère une incroyable capacité à absorber les microbes et les impuretés. Par ailleurs, les minéraux, le magnésium et le fer issus de la roche dont elle est extraite, la colorent et sont à l’origine d’effets supplémentaires, plus spécifiques.

A titre d’exemple, l’argile verte, riche en magnésium, calme par exemple les brûlures d’estomac en régulant l’acidité gastrique, absorbe les toxines, les microbes et les gaz. Elle permet aussi de panser les estomacs irrités par un reflux.

Comment l’utiliser ?

Il est conseillé de réaliser ce qu’on appelle un « lait d’argile ». Pour ce faire, diluez 1 à 2 cuillères à café d’argile dans un verre d’eau déminéralisée. Un mélange à boire à jeun, 30 minutes avant le petit déjeuner, et, en cas de gastro-entérite, avant chaque repas jusqu’à guérison. De plus, grâce à la silice qu’elle contient, l’argile solidifie les os et répare les tendons. Sur une articulation contuse, elle draine les œdèmes et réduit les hématomes. Elle permet aussi de soulager les personnes souffrant de rhumatismes et d’arthrose.

Il est alors préférable de choisir de l’argile verte montmorillonite, riche en manganèse, fer, magnésium, calcium ; à appliquer en cataplasme. Sachez toutefois que, prise par voie orale, l’argile empêche l’absorption des médicaments : il est donc nécessaire d’attendre deux heures avant la prise d’un traitement.