Se ressourcer Vivre

L’ARRIVEE DE L’AUTOMNE

L'arrivée de l'automne

Jeudi 22 septembre c’etait l’équinoxe, le premier jour de l’automne.

A mi chemin entre le solstice d’été et le solstice d’hiver, c’est un des seuls moments de l’année ou journée et nuit seront de même longueur. Evénement astrologique important mais aussi évènement majeur en Chine car elle marque dans le calendrier la Fête de la mi-automne, elle célèbre la fin des récoltes et le début d’une période de congés importante.

 

A cette occasion faisons un point sur cette nouvelle saison et voyons du côté de la médecine chinoise ce qui peut nous aider à appréhender au mieux cette transition.

 

La médecine traditionnelle chinoise consiste en une approche holistique de la personne, c’est à dire une prise en compte de toutes ses dimensions, physique, mentale et émotionnelle. Elle se fonde sur la vison taôiste qui veut que tous les éléments de l’univers appartiennent à deux catégories à la fois opposées et complémentaires, le Yin et le Yang. Au Yin on associe le féminin, le froid et le repos mais aussi certains organes comme les poumons, les reins et le foie. Au Yang on associe le masculin, le chaud, le mouvement et en termes d’organes, les intestins, la vessie et la vésicule biliaire. La maladie étant le signe d’un déséquilibre entre les composantes Yin et Yang du corps, le travail du médecin est donc de rétablir cet équilibre afin de le Qi, l’énergie vitale, circule à nouveau de façon fluide.

 

Les changements de saison revêtent une importance capitale pour cette médecine millénaire. L’organisme de l’homme, comme celui des autres animaux, même s’il révèle des capacités d’adaptation impressionnantes est assujetti à ces changements, ce qui peut en soi créer des déséquilibres.

 

Le Yang commence à décroitre à cette période, aussi bien dans la nature que dans l’organisme. Après la chaleur estivale, le Yin prend le relais et la sève se retire.

* L’automne correspondant à la fonction Poumon, il est donc particulièrement utile de faire des exercices pour la respiration. Comme c’est le cas en Qi Gong dont les mouvements lents vous relaxerons de surcroit. Mais aussi en yoga avec le pranayama qui a la particularité de nettoyer le système respiratoire.

 

* La peau, les poils, ainsi que le sens du toucher correspondent également à la fonction Poumon. Comme la peau, le poumon entretient des échanges permanents entre l’intérieur du corps et l’extérieur. Les massages, sont donc très bénéfiques durant cette période où les refroidissements et les rhumes sont monnaie courante. Le shiatsu, la réflexologie plantaire et l’acupuncture travaille directement sur les méridiens et aident à rétablir ces déséquilibres.

*On vous recommande de commencer à allonger votre temps de repos et de passer de 6 heures de sommeil à 7 heures. Votre corps s’adaptera mieux et se calera ainsi sur le rythme de la nature.

*Attention aux refroidissements dus au vent et courants d’air, particulièrement après la douche. On évite donc de sortir avec les cheveux mouillés et il va sans dire qu’un foulard sera nécessaire.

*Du côté des aliments qui stimulent les Poumons il y a le poireau, le millet, la cannelle, le gingembre, l’ail, le céleri, le chou-rave et le radis. Le jus de poire est également très recommandé par les acupuncteurs afin d’évacuer le mucus des poumons.

* On veillera également à assainir nos intestins qui, n’oublions pas, sont en grande partie responsable du bon fonctionnement de notre système immunitaire. On peut donc faire une petite cure de charbon végétal, de pro biotiques et de chlorophylle.

* Petit plus ne faisant pas partie de la médecine chinoise mais qui offre une bonne complémentarité, les huiles essentielles. Un diffuseur et /ou humidificateur d’air dans lequel vous ajouterez quelques gouttes de pin sylvestre, d’eucalyptus radié ou de niaouli sera votre allié. Vous pouvez également déposer une à deux gouttes de ravinstara sur les poignets pour vous protéger des virus. (Attention, on se renseigne avant d’utiliser les huiles essentielles, il y a des règles de base à respecter)

*Pour finir, nous aurons moins de lumière et le moral pourra s’en ressentir. Cela peut induire de la nostalgie voir de la tristesse, on vous recommande donc de méditer afin de prendre du recul et de vous focaliser sur les choses positives.
Manon Soupault