Se ressourcer

Le massage Kobido ou le secret de jeunesse des Japonaises

Massage anti-âge du visage, le Kobido est né il y a plus de 500 ans au sud du Mont Fuji. Ce massage était autrefois réservé exclusivement aux impératrices et aux geishas pour masquer les signes de la vieillesse. Extrêmement complexe, le Kobido est basé sur plus d’un millier de techniques, qui sont divisées en 48 catégories.

Dans chacune d’elles, plusieurs variantes sont proposées en fonction de la partie du visage sur laquelle elles sont appliquées. Ces techniques de massage sont réalisées avec une crème, et non une huile pour garder le contact étroit avec les tissus. De temps à autre, le thérapeute peut ajouter quelques gouttes d’eau pour améliorer le glissant. Pendant le massage, les doigts, les poignets, les avant-bras, les épaules sont sollicités, dans un enchaînement de gestes synchrones (lissages, pétrissages, percussions, vibrations, etc.).

Comme tous les massages asiatiques, le Kobido travaille sur l’équilibre du « chi », l’énergie vitale. Il stimule aussi la microcirculation et le flux lymphatique, pour un meilleur apport nutritif des cellules et un drainage des déchets métaboliques. Il a également une action sur les tissus cutanés, qu’il raffermit, et sur les muscles qu’il relaxe afin de lisser les rides d’expression. Enfin, il tonifie le visage et lui rend tout son galbe. D’où cet effet de visage repulpé et de teint éclairci à la fin du soin !