Pratiquer

Pourquoi pratiquer le Yoga quand on est un enfant ?

Pourquoi pratiquer le Yoga quand on est un enfant ?  Pour les mêmes « raisons » que quand on est un grand ?  Dans le monde des grands, beaucoup de témoignages concordent : la pratique du yoga procure une sensation de bien-être, assoupli, renforce le corps et calme l’esprit … le yoga ça fait du bien ! Mais si les petits peuvent avoir les mêmes raisons de pratiquer que les grands, ils ne pratiqueront peut-être pas de la même manière, car leur corps comme leur esprit fonctionnent un peu différemment …

Pour les enfants il est important au début de proposer une discipline amusante, attrayante qui permet d’imaginer, de jouer, de voyager intérieurement. Ca tombe bien ! les postures de yoga s’inspirent du monde animal, végétal, du monde des légendes et des sages… Il y a beaucoup de personnages à histoire : il y a le Chien, le Serpent, la Vache, l’Arbre, le Lotus, le Guerrier, le Héros, le Sage Marichi et beaucoup d’autres encore… Toutes ces figures permettent de comprendre que le corps se plie, se déplie, se porte, se repose, qu’il peut former des figures géométriques comme en mathématiques avec des lignes, des angles, des côtés et qu’il est constitué d’un ensemble d’éléments qui fonctionnent en concordance (et que savoir cela c’est connaitre un peu d’anatomie).

Par cette première approche ludique, l’enfant peut comprendre que le mouvement et l’immobilité ne lui procurent pas les mêmes sensations, que rester assis quelques secondes sans bouger ce n’est finalement pas si facile, et que faire des exercices tout seul ou tous ensemble c’est aussi bien différent.  Depuis ses origines, la pratique du yoga établi un lien très fin entre le corps et l’esprit. Aujourd’hui si le Yoga est d’abord une manière d’apprendre à connaitre son corps – s’assouplir, se muscler, s’étirer, se détendre – c’est aussi une manière d’acquérir des outils pour calmer et poser un mental souvent bien vagabond.
Quelle est la différence entre le clown et le sage, entre l’acrobate des cirques et le petit boudha du toit du monde, entre le champion et le yogi ? L’un fait ces exercices pour amuser ou impressionner un public, l’autre pour créer une sensation de paix et de bonheur à l’intérieur et tout autour de lui.

Agathe Utard