Pratiquer Se ressourcer

Quand commencer le yoga postnatal ?

Quand commencer le yoga postnatal ?

La question est récurrente et les avis varient selon les professionnels lorsqu’il s’agit d’indiquer aux femmes quand elles peuvent reprendre une activité physique.

La reprise d’une activité physique après l’accouchement est conditionnée par la récupération périnéale et abdominale. Il faudra d’abord finir sa rééducation du périnée et des abdominaux avant de reprendre son cours de yoga habituel. Certains professionnels peuvent conseiller de reprendre le yoga dans sa version traditionnelle de manière rapide, trop rapide, souvent par méconnaissance des cours et notamment de la place des exercices de gainage dans un cours classique. Toute activité douce, yoga y compris, est délétère si un professionnel (kiné ou sage
femme) spécialiste de la rééducation n’a pas donné son feu vert.

Mais qu’en est-il du yoga postnatal et quand le commencer?

Le yoga postnatal, même s’il s’inspire de postures de yoga classiques n’est pas un cours de yoga doux mais une pratique pensée pour la période post-partum. Il s’agit de séries de postures et d’exercices ciblés pour étirer le dos, recentrer le bassin, engager les muscles du périnée et abdominaux profonds des jeunes accouchées. Les postures se font pour l’essentiel au sol (sur le dos ou le côté) et en position à quatre pattes afin de décharger le périnée et de favoriser la rétractation des ligaments utérins.
Il est conseillé de commencer le plus tôt possible après l’accouchement. Certains exercices peuvent même être pratiqués à la maternité pour celles qui en ont envie/besoin. Les premières semaines post accouchement sont essentielles dans la récupération tant au niveau des muscles
du périnée, de la sangle abdominale et du recentrage du bassin. Les respirations pratiquées en postnatal permettent notamment d’aider à retonifier le périnée, remonter l’utérus et lui permettre de reprendre sa taille initiale et prévenir les mauvaises habitudes posturales souvent très délétères en post-partum.

Ce travail en cours de yoga postnatal est à la fois une amorce et un complément à la rééducation effectuée quelques semaines après l’accouchement (ces méthodes de rééducation étant invasives le délais de 6/8 semaines est à respecter afin d’éviter les risques d’infection). Il permet également d’intégrer des routines à conserver sur le long terme afin de protéger et de renforcer le périnée et les abdominaux profonds (essentiel pendant la première année après avoir accouché mais également pour toute la vie!)

Que faire en cas d’épisiotomie ou de césarienne? La question revient également régulièrement et la réponse est simple : venir et tenir en informer son professeur. Les exercices sont adaptables et accessibles à toutes les femmes. En cas d’épisiotomie, la mise en mouvement du périnée est essentielle dans la cicatrisation et la récupération des tissus (pour éviter les adhérences notamment). Pour les mamans ayant subi une césarienne, une semaine à dix jours pourront être nécessaires pour trouver l’envie de venir (attendre que les mouvements quotidiens soient peu douloureux), passés ces quelques jours les exercices et postures favoriseront également une bonne cicatrisation (notamment à niveau de l’utérus) et une meilleure posture pour éviter de pousser sur la cicatrice.

Les bébés sont toujours les bienvenus en postnatal, le cours sera forcément moins silencieux qu’un prénatal, mais même si vous ne suivez pas le cours dans sa totalité les quelques exercices effectués seront salvateurs. C’est également l’occasion de dédramatiser certaines difficultés et d’échanger entre mamans. Les bébés sont en règle général coopératifs et le professeur ravi de leur offrir ses bras. Ce cours est axé sur la remise en forme de la maman et n’est pas un cours de yoga maman bébé pendant lequel les bébés sont sollicités. Vous pouvez donc venir sans bébé si vous le pouvez/préférez.